[COMMUNIQUÉ] Accord de Paris : nous ne laisserons pas les États-Unis sacrifier notre jeunesse

Publié le mercredi 6 novembre 2019

Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques - COP21 (Paris, Le Bourget)

« La sortie des Etats-Unis de l’accord de Paris est un mauvais coup donné à la jeunesse, qui ne veut plus que quelques-uns, dont le plus puissant pays du monde, sacrifient son avenir à un sinistre présent tout carbone », déplore Laurent Hénart, président du Mouvement Radical / Social-Libéral. « Qui peut encore croire que la planète n’est pas en danger alors que chaque jour apporte son lot de catastrophes climatiques ? »

Alors qu’à Paris le 12 décembre 2015 avait soufflé un vent d’espoir quand, dans le cadre de la COP 21, 197 pays avaient pris l’engagement de lutter contre le changement climatique et d’accélérer et d’intensifier les actions et investissements nécessaire à un avenir durable à faible intensité de carbone, la décision de Donald Trump est une nouvelle démonstration de l’extrême égoïsme dont fait preuve la première puissance économique mondiale et son président.

« Alors que beaucoup de pays, dont la France, ont décidé d’investir massivement dans les énergies renouvelables et ainsi offrir un avenir à la planète Terre, Donald Trump entre en campagne électorale de la plus mauvaise manière possible en courant après les faveurs de l’industrie des énergies fossiles. Il ne faut pas relâcher nos efforts et les discussions qui sont conduites actuellement par le président Macron avec son homologue chinois vont dans le bon sens », conclut Laurent Hénart, qui en appelle à la mobilisation de tous contre la décision scandaleuse et inique des États-Unis.

Laurent Hénart, Président du Mouvement Radical / Social-Libéral
Maire de Ville de Nancy

crédit photo: Arnaud BOUISSOU
Partager l'article