[COMMUNIQUÉ] Publication de la liste Renaissance : Le Mouvement Radical/Social-Libéral engagé pour un projet pro-européen

Publié le mardi 23 avril 2019

RENAISSANCE_TEMPLATE_PRESENTATION_VMRSL bleu

[COMMUNIQUÉ] Publication de la liste Renaissance : Le Mouvement Radical/Social-Libéral engagé pour un projet pro-européen

Investis par les instances nationales du Mouvement Radical/Social-Libéral (MRSL), sept candidats Radicaux apporteront la force de leurs convictions européennes, l’expérience de leur implantation locale et leurs valeurs humanistes et progressistes à la liste de rassemblement pro-européenne Renaissance (comprenant des membres de la société civile, des écologistes, des représentants de LREM, du Modem, du MRSL et d’Agir) :

Dominique RIQUET, député au Parlement européen (Nord)

Catherine AMALRIC, adjointe au maire à Aurillac (Cantal)

Henriette DIADIO-DASYLVA, Conseillère municipale d’opposition à St-Jean d’Angely (Charente-Maritime), responsable d’établissement médico-social

Sophie TUBIANA, Vice-présidente de Saumur Val de Loire (Maine-et-Loire), avocate

Michel CEGIELSKI, adjoint au maire à Bagnols-sur-Cèze (Gard), ergonome

Catherine MICHAUD, conseillère du 2ème arrondissement de Paris, Présidente de Gaylib, cadre bancaire

Gaëtan BLAIZE, docteur en biologie-santé, Toulouse (Haute-Garonne), membre du Bureau national des Jeunes Radicaux

Le Mouvement Radical/Social-Libéral se félicite aussi de la présence de Jean VEIL sur la liste Renaissance, qui, par son soutien, donne toute sa force au message de paix et de défense de la démocratie que porte notre projet européen, dans la lignée de la pensée de Simone VEIL, première présidente du Parlement européen il y a tout juste 40 ans.

Alors que certains tentent de faire dériver cette campagne électorale vers la polémique ou le règlement de compte de politique nationale, le Mouvement Radical/Social-Libéral appelle à un véritable débat sur un projet pro-européen, le seul vrai enjeu de l’élection du 26 mai prochain.

Pour Laurent HÉNART, Président du Mouvement Radical, c’est le vote utile qui doit prévaloir pour « faire élire un maximum de députés français au Parlement européen qui défendent un nouveau projet européen, politique, souverain, social et écologique, indispensable pour rassembler et redonner confiance en l’Europe ».

Retrouvez ici le Programme de la liste Renaissance pour les Elections européennes

 

Partager l'article