[Communiqué de presse] : Second tour des municipales : « à circonstances exceptionnelles, dispositions exceptionnelles »

Publié le mardi 26 mai 2020

L’expérience malheureuse du premier tour des élections municipales du 15 mars dernier, ainsi que l’application de la loi d’urgence sanitaire rendent le second tour des élections municipales unique.

Pour le Mouvement Radical/Social-Libéral et son Président, Laurent Hénart, “à circonstances exceptionnelles, dispositions exceptionnelles”. Dans une tribune, le maire de Nancy appelle à l’expérimentation du vote par correspondance dans les communes volontaires. “Le dispositif existait dans le code électoral jusqu’en 1975. Un simple article permettrait de le rétablir.”

Les parlementaires radicaux, ardents défenseurs de la démocratie locale, font également entendre leur voix au Parlement.

Josiane Costes, Sénatrice du Cantal, a déposé une proposition de loi visant à faciliter le recours à la procuration. Les officiers de police judiciaire seront amenés à se déplacer pour recueillir les procurations de la façon la plus large possible.

Pour Nathalie Delattre, Sénatrice de Gironde et Secrétaire Générale du parti, “tous les électeurs doivent pouvoir s’exprimer, y compris les plus fragiles d’entre eux. C’est aussi cela le sens de l’égalité républicaine.” C’est pourquoi elle défend la possibilité pour un électeur de porter 3 procurations, ainsi que la délégation par les officiers de police judiciaire de leur pouvoir de recueillir les procurations. “Des dispositions indispensables pour assurer au mieux la sincérité d’une élection en limitant au maximum le niveau de l’abstention.”

Des dispositions qui pourront être adaptées pour permettre aux élections sénatoriales, prévues en septembre 2020, de se tenir dans les meilleures conditions pour un scrutin où le vote est …. obligatoire!

Partager l'article