Le mouvement radical du Rhône a perdu son président d’honneur

Publié le lundi 22 février 2021

Pierre Levy
Pierre LEVY nous a quitté il y a quelques jours. Avec lui disparaît le doyen de notre fédération et le témoin du radicalisme lyonnais depuis la fin de la guerre.
Après son engagement dans la résistance et le sauvetage d’enfants juifs, il rejoint le parti d’Edouard Herriot que son père avait déjà accompagné.
C’est lui qui assuma l’intérim de la présidence de la fédération à la mort de Joannes Ambre. Il a accompagné Jean Charles Lignel, Jean Pierre Calvet puis Bernard Fialaire jusqu’à la partition de la fédération entre le nouveau Rhône et la Métropole de Lyon.
Éternel modérateur des débats passionnés entre Marcel Ruby et Robert Batailly, il savait apaiser les tensions par sa sagesse et sa modération. Élégant et de grande classe il avait accueilli Martin Luther King en 1966 à Lyon. C’est une page du Mouvement radical qui se tourne après qu’il ait eu la joie de voir les radicaux réunis, hélas de façon fugace .
À Annick sa fille, Patrick son fils et Fabienne sa belle fille nous adressons nos sincères condoléances radicales.
Partager l'article